Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Message  Marie alice le Mer 1 Mai - 5:13


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 15,1-8.

À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage. Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l'obtiendrez.
Ce qui fait la gloire de mon Père, c'est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples.

www.levangileauquotidien.org/‎


avatar
Marie alice
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Message  invite le Mer 1 Mai - 6:14




(cf. Rm 7, 4)

Aujourd'hui, une partie de la France s'apprête à défiler pour montrer sa solidarité avec le monde du travail.
Aujourd'hui, nous fêtons saint Joseph travailleur.
Le lien entre les deux manifestations ? Le travail.

Quel lien entre le travail et l'évangile du jour ?

Nous voyons que le Père travaille sans cesse par amour, il nettoie, il émonde et, s'il le faut, il brûle. Mais il brûle ce qui est déjà mort et qui n'a plus d'espoir de vie. Afin que la mort ne contamine pas le vivant.

La moindre lueur d'une espérance de vie fait redoubler d'effort le Père. Il ne fait pas faire le travail par les autres.

Quel bonheur de vivre cette union intime : Elle entretient en nous la vie divine Qui fait la vie de l’Église.

Une seule chose intéresse le Père, que nous ayons la vie, et la vie en abondance, que nous donnions du fruit. Mais sans le travail du Père, nous ne pouvons pas donner de fruit.

Et le fruit n'est possible que si nous demeurons greffés sur la vigne, que nous ne fassions plus qu'un
avec le Père comme le Fils ne fait qu'un avec le Père.

clarisses-a-ronchamp.


invite
participant
participant


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Message  elydia le Mer 1 Mai - 15:50






Avec cette image de la vigne et des sarments, Jésus insiste sur le
fait que la première tâche de ses disciples, et donc de tous les
chrétiens, est de rester unis à lui. C’est ce qui doit avoir le plus
d’importance dans notre vie : ne jamais permettre que nous nous
séparions de lui. Nous pouvons faire les œuvres les plus merveilleuses,
les plus grands actes de charité, les plus grands sacrifices ; si nous
ne sommes pas unis à Jésus, c’est comme si nous étions vides
intérieurement, nous sommes comme du bois mort.



Jésus dit aussi que les sarments qui sont bien attachés à la vigne
et qui donnent du fruit, le Père les nettoie, pour les purifier. Par
là, Jésus veut nous dire que tant que nous sommes sur cette terre, nous
aurons toujours besoin de lutter contre nos tendances à l’égoïsme et à
l’orgueil. Satan est malin, et il peut utiliser même le bien que nous
faisons pour nous faire tomber. Voilà pourquoi nous devons être toujours
vigilants et chercher à croître dans l’humilité. Dieu le sait, et c’est
pourquoi il nous aide. Apprenons donc à voir les difficultés, les
épreuves qui viennent dans notre vie comme des choses que Dieu permet,
car il sait qu’au fond elles peuvent nous aider. Comme dit Saint Paul : «
tout concourt au bien de celui qui aime Dieu ».


regnumchristi.fr




avatar
elydia
modération
modération


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Message  Marie alice le Mer 1 Mai - 16:33



Livre des Actes des Apôtres 15,1-6.

Certaines gens venues de Judée voulaient endoctriner les frères de l'Église d'Antioche en leur disant : « Si vous ne recevez pas la circoncision selon la loi de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. » Cela provoqua un conflit et des discussions assez graves entre ces gens-là et Paul et Barnabé. Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. L'Église d'Antioche pourvut à leur voyage. Ils traversèrent la Phénicie et la Samarie en racontant la conversion des païens, ce qui remplissait de joie tous les frères. A leur arrivée à Jérusalem, ils furent accueillis par l'Église, les Apôtres et les Anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux. On vit alors intervenir certains membres du parti des pharisiens qui étaient devenus croyants. Ils disaient : « Il faut obliger ces gens à recevoir la circoncision, et à observer la loi de Moïse. » Les Apôtres et les Anciens se réunirent pour examiner cette affaire.



Psaume 122(121),1-2.3-4ab.4cd-5.

Quelle joie quand on m'a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! » Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, te voici dans tes murs : ville où tout ensemble ne fait qu'un ! C'est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur. C'est là qu'Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur. C'est là le siège du droit, le siège de la maison de David.
Commentaire du jour
Isaac de l'Étoile (?-v. 1171), moine cistercien
Sermon 16, 1er pour le dimanche de la Septuagésime, §5-8 ; SC 130 (trad. cf SC p. 297)





La parabole de la vigne



Je professe tout le respect dû à l'explication fidèle et
pertinente qui voit dans la vigne [de la parabole chez Matthieu 20,15]
l'Église universelle : la vigne représentant bien le Christ ; les
rameaux, des chrétiens ; le fermier et propriétaire, le Père céleste ;
le jour, le temps dans sa totalité ou la vie de l'homme ; les heures,
les âges du monde ou de l'individu ; la place, l'activité agitée du
monde, avide d'argent.

Personnellement cependant, j'aime considérer mon âme et aussi mon
corps, c'est à dire ma personne tout entière, comme une vigne. Je ne
dois pas la négliger, mais bien piocher et travailler pour qu'elle ne
soit pas étouffée par d'autres rejetons ou par des racines étrangères,
ni gênée par le foisonnement de ses pousses naturelles. Je dois
l'émonder pour qu'elle ne pousse pas trop de bois, la tailler pour
qu'elle porte plus de fruits. Je dois absolument l'entourer d'une haie
pour qu'elle ne soit pas livrée au pillage des passants sur la route, et
surtout pour que le sanglier de la forêt...ne la détruise pas (cf Ps
79,14). Je dois la cultiver avec le plus grand soin pour que le cep
authentique de la vigne choisie ne dégénère pas, qu'il ne devienne pas
une vigne étrangère, incapable de réjouir Dieu et les hommes (cf Ps
103,15) ou peut-être susceptible de les attrister. Je dois la protéger
avec la plus grande vigilance pour que le fruit qui a coûté tant de
travail et a été si longtemps attendu ne soit pas volé clandestinement
par ceux qui, en secret, dévorent le pauvre (Ha 3,14), pour qu'il ne
disparaisse pas soudainement dans une dévastation imprévue. C'est
pourquoi le premier homme a reçu l'ordre de travailler et de garder le
Paradis comme s'il était sa vigne (Gn 2,15).
avatar
Marie alice
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mercredi de la 5e semaine de Pâques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum