Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


L'origine de Notre Dame de la Miséricorde à Ajaccio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'origine de Notre Dame de la Miséricorde à Ajaccio

Message  Marie alice le Sam 4 Mai - 11:07





4 mai –Pie XII établit la fête du Cœur Immaculé de Marie (1944)


L'origine de Notre Dame de la Miséricorde à Ajaccio

Au XVIe siècle, un paysan, nommé Tonio Botta, de San-Bernardo, près
de Savone, sur la côte Ligure, avait eu, alors qu'il travaillait dans
son champ, une apparition de la Vierge. Elle s'était montrée à lui,
debout sur un rocher, qui dominait les eaux vives d'un torrent, et, les
yeux levés au ciel, les mains tendues, en véritable médiatrice, elle
n'avait dit qu'un mot : miséricorde ! 

La nouvelle de cette apparition avait provoqué des transports de joie
dans toute la région. Le culte de Notre Dame de la Miséricorde se
répandit rapidement à travers la république génoise. (...) 

Un siècle plus tard, un certain capitaine - un marin - nommé Orto,
très dévot à Notre Dame de la Miséricorde voulut orner d'une statue de
la Madone le portail d'entrée d'une petite propriété qu'il possédait aux
environs d'Ajaccio. Or, un jour qu'une querelle mettait aux prises les
habitants d'alentour et menaçait de se terminer dans le sang, comme il
n'était que trop fréquent en Corse, alors, on entendit un ordre jaillir
de la statue. Les combattants effrayés, s'arrêtèrent subitement dans
leur bagarre. 

Le pieux capitaine Orto, commanda alors, sur le continent, une
nouvelle statue, plus belle que la précédente, et cette statue arriva,
de Gênes, à Ajaccio, en 1645.

L. Cristiani, Marie reine de la Corse

dans : Maria – études sur la Vierge Marie – sous la direction d'Hubert du Manoir, s. j. - Tome IV, 1956, p. 212-213
avatar
Marie alice
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum