Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Textes ✞ et commentaires de la liturgie du*18 Septembre: Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes ✞ et commentaires de la liturgie du*18 Septembre: Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm*

Message  admin le Mar 18 Sep - 4:48


Evangile selon St Luc 7, 11-17


Jésus se rendait dans une ville appelée Naïm. Ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une grande foule. Il arriva près de la porte de la ville au moment où l'on transportait un mort pour l'enterrer ; c'était un fils unique, et sa mère était veuve. Une foule considérable accompagnait cette femme. En la voyant, le Seigneur fut saisi de pitié pour elle, et lui dit : « Ne pleure pas. » Il s'avança et toucha la civière ; les porteurs s'arrêtèrent, et Jésus dit : « Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi. »Alors le mort se redressa, s'assit et se mit à parler. Et Jésus le rendit à sa mère.

La crainte s'empara de tous, et ils rendaient gloire à Dieu : « Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. » Et cette parole se répandit dans toute la Judée et dans les pays voisins.
aelf.org


_________________
avatar
admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes ✞ et commentaires de la liturgie du*18 Septembre: Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm*

Message  admin le Mar 18 Sep - 4:58


Ne pleure pas.
Quand le Christ est proche il n’y a aucune raison de pleurer. Les pires tragédies donnent même des raisons d’espérance. Le chagrin vient de l’idée qu’on est seul en face des difficultés de la vie et que l’épreuve dépasse nos capacités. S’il n’y avait pas la réalité de la présence du Christ, nous devrions pleurer et même pleurer amèrement. Mais le Christ est présent ! Même sans que nous en soyons conscients, le Seigneur est là pour nous donner du courage. Le jeune homme ramené à la vie par Jésus mourrait éventuellement une autre fois, mais le miracle du Christ nous a appris qu’il peut faire l’impossible. Il nous invite à espérer dans la plénitude de la vie et les bénédictions de Dieu.



Seigneur Jésus, permets-moi de te rencontrer sur le chemin de ma vie. Je te demande de voir mes besoins et d’y répondre.


_________________
avatar
admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes ✞ et commentaires de la liturgie du*18 Septembre: Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm*

Message  elydia le Mar 18 Sep - 13:26




A l'entrée de la petite bourgade galiléenne de Naïm, deux cortèges se
croisent: à la tête de l'un, un défunt, le fils unique d'une veuve, et à
la tête de l'autre, le Vivant, le Fils unique de Dieu et fils de
l'homme; un contre-parallélisme étonnant se découvre au regard pénétrant
de la foi: Tandis que le défunt est porté hors de la ville, le Vivant y
est poussé par le désir d'annoncer le message de la vie, d'apporter une
lueur d'espérance à cette ville en détresse, d'embaumer les blessures
et les tristesses de son amour. Avec Jésus, les portes de l'hadès
(séjour des morts) ne résistent pas à l'évangile de la vie (cf. Mt 16, 18).

Dans notre civilisation, la mort est systématiquement exportée hors de
nos murs: tout d'abord la mort spirituelle de tant de jeunes et de moins
jeunes est "fabriquée" dans la diffusion des valeurs d'un matérialisme
hédoniste (jouir de la vie au maximum comme unique but, puisque de toute
manière on doit mourir) et ensuite, la souffrance et la mort sont
portées en marge du scénario public , lorsque la prévention du handicap
est souvent l'avortement, ou lorsqu'on choisit, pour issue des crises,
les antidépresseurs, le sexe, la drogue ou le suicide. Le Christ, lui,
voit dans nos villes un appel à rendre présente l'action de Dieu qui
guérit et qui sauve. Nous sommes aussi appelés à donner suite à son oeuvre.

Heureux qui pense au pauvre et au faible: le Seigneur le sauve au jour
du malheur! Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre (…)
Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance: si malade qu'il soit,
tu le relèves. J'avais dit: "Pitié pour moi, Seigneur, guéris-moi, car
j'ai péché contre toi!" (Ps 40, 2…5)
Seigneur, j'ai confiance en toi.

regnumchristi.fr


avatar
elydia
modération
modération


Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes ✞ et commentaires de la liturgie du*18 Septembre: Jésus rend la vie au fils de la veuve de Naïm*

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum