Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Saints et Saintes du 25 octobre

Aller en bas

Saints et Saintes du 25 octobre

Message  geor-gette le Jeu 25 Oct - 13:33



Bouquet spirituel: «Ayez en vous les mêmes sentiments dont était animé le Christ Jésus.» Phil. 2, 5

SAINT CHRYSANTHE
et SAINTE DARIE
Martyrs à Rome
(+ 286)

Né en Égypte, Chrysanthe était fils d'un sénateur romain. Jeune encore, il accompagna son père dans la grande Rome où sa haute intelligence fut bientôt remarquée. Convaincu de la vanité des idoles, Chrysanthe cherchait la vérité qui délivrerait son âme des doutes qui la tenaillaient.

On lui indiqua un vieillard réputé maître en sagesse, lequel n'eut pas de peine à dessiller les yeux du jeune néophyte. La vérité aussitôt connue, Chrysanthe l'embrassa avec ardeur et s'en fit l'apôtre enflammé. Son père jura de faire revenir son fils de ce qu'il appelait "ses superstitions et ses erreurs." Caresses, prières, menaces, tout fut mis en oeuvre, bien qu'inutilement. Cédant alors aux conseils de ses proches, le sénateur enferme Chrysanthe dans son palais pour tendre à sa vertu le piège le plus dangereux. Comme les personnes amenées pour le séduire ne réussissaient pas à l'ébranler, on choisit la prêtresse Darie qui servait une idole dont le culte était regardé comme la sauvegarde de l'empire. Fameuse par ses attraits, par ses connaissances et par le charme de son élocution, cette vestale déploya tous ses artifices pour corrompre le jeune chrétien et l'amener à sacrifier aux faux dieux. Dans Sa miséricorde, Dieu permit que cette femme devint elle-même la conquête de la grâce.

Se voyant unis par les liens de la foi, de l'espérance et de la charité, Chrysanthe et Darie décidèrent de s'unir par un mariage virginal, afin de parvenir par la continence à une pureté de coeur plus parfaite, dans le but de le consacrer totalement à Dieu et de fouler le monde à leurs pieds avec une plus grande facilité. Cette union sainte permit à Chrysanthe de retrouver sa liberté, lui donnant ainsi l'opportunité de continuer à prêcher Jésus-Christ. Sa chaste épouse imita cette conduite héroïque et bientôt de nombreuses conversions s'effectuèrent dans les hauts rangs de la société romaine.

Une des plus remarquables conquêtes du courageux apostolat de saint Chrysanthe fut celle du tribun Claudius, de sa femme, ses deux fils, ses domestiques et soixante-dix soldats. Ces conversions éveillèrent des plaintes et des murmures qui parvinrent promptement aux oreilles du préfet Célérin qui fit arrêter immédiatement les jeunes époux. Après avoir subi divers supplices, saint Chrysanthe fut enfermé dans la prison Mamertine, tandis que l'on exposait sainte Darie dans un lieu de débauche. Cependant, le Seigneur veillait sur ses nobles serviteurs et tous deux sortirent indemnes de leurs épreuves.

Outré de dépit en voyant ses intentions perverses contrecarrées, l'empereur les condamna à être enterrés vivants, supplice affreux que l'on réservait ordinairement aux vestales infidèles. Les saints martyrs Chrysanthe et Darie expirèrent près de la porte Salaria.

Résumé O.D.M.




SAINT CRÉPIN
et SAINT CRÉPINIEN
Cordonniers, Martyrs
(285 ou 286)

Crépin et Crépinien, cordonniers, faisaient des chaussures pour les pauvres, quand on les saisit comme chrétiens et on les conduisit à l'empereur Maximien, qui était de passage dans le nord des Gaules:
"D'où êtes-vous, leur dit le tyran, et quelle religion professez-vous?
? Nous sommes, répondirent-ils, de nobles Romains qui avons émigré dans les Gaules pour y prêcher la foi chrétienne.
? Si vous persistez dans cette folie, leur dit l'empereur, je vous ferai périr d'une mort cruelle: si vous sacrifiez aux dieux, je vous comblerai de richesses et d'honneurs.
? Tu crois nous effrayer par tes menaces, répondent les saints martyrs; mais, pour nous, le Christ est la vie, et la mort est une grâce. Quant aux richesses et aux honneurs, nous les avons quittés volontairement; garde-les pour tes amis. Si toi-même tu ne renonces pas à tes dieux, tu brûleras au fond de l'enfer."

Transporté de rage, Maximien abandonna les deux chrétiens à l'un des plus cruels exécuteurs des persécutions contre les chrétiens, nommé Rictiovarus, pour les torturer avec une violence extraordinaire. Rictiovarus leur fit enfoncer sous les ongles des roseaux pointus; mais ces roseaux se retournèrent contre les bourreaux et en tuèrent ou blessèrent plusieurs; il les fit jeter ensuite, en plein hiver, avec des meules de moulin au cou, dans une rivière glacée, mais ils surnagèrent et ne sentirent pas le froid.

Ce fut ensuite le tour du supplice de la chaudière remplie de plomb fondu; ce supplice fut inoffensif pour eux, comme les autres, mais une goutte du terrible liquide jaillit sur l'oeil du tyran, qui ressentit une affreuse douleur et devint borgne. Sa fureur lui donna le courage de poursuivre son oeuvre barbare, et les deux généreux martyrs furent jetés dans une autre chaudière bouillante, remplie d'un mélange de poix, de graisse et d'huile; ils y entrèrent en chantant de pieux cantiques, et des anges vinrent les en faire sortir. Rictiovarus, fou de rage et sans doute saisi du démon, se jeta au milieu du brasier et s'y tordit dans le désespoir. Telle fut la fin de ce grand persécuteur, qui fit périr tant de chrétiens dans les Gaules.

Quant à Crépin et Crépinien, ils eurent la tête tranchée le lendemain. Le culte de saint Crépin et de saint Crépinien est un de ceux qui sont restés les plus populaires; des confréries ouvrières furent établies sous leur vocable, de nombreuses églises bâties en leur honneur; d'éclatants miracles furent obtenus par leur intercession.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.


jocolor

avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 25 octobre

Message  geor-gette le Jeu 25 Oct - 13:45



Saints et Saintes du jour

drunken

Saint Chély (Hilaire de Mende)
évêque (+ 540)

ou Illier, évêque de Mende.
Il eut à lutter contre des fanatiques païens et contre les soldats francs qui s'avançaient dans le Gévaudan. De tous, il sut défendre ses fidèles et nous savons, par sa présence au concile de Bourges, qu'il fut un artisan de paix et de réconciliation. Des villes de la Lozère et de l'Aveyron portent ce nom.
"S. Hilaire a été en relations suivies avec le célèbre monastère de Lérins. Il aurait fait une fondation monastique non loin de Mende, le monastère de St. Privat peut-être? Son zèle apostolique s'exerça surtout dans la vallée du Tarn, où il aurait fait également une fondation monastique. Il fut assiégé au 'Castrum' de la Malène par les troupes du roi d'Austrasie.
S. Hilaire participe au Concile de Clermont en 535 et signe les décrets de morale et de discipline intérieure...
Le nom de S. Hilaire, en raison de la langue occitane a été transformé en Chély, en certains endroits du Gévaudan; les vocables St Chély, équivaudraient à St. Hilaire d'après les étymologistes. Plusieurs de paroisses l'ont comme patron: la Parade, St Chély d'Apcher, St. Chély du Tarn, St. Hilaire de Lavit... Son culte a toujours été florissant dans la vallée du Tarn. Une chapelle lui est dédiée dans le cirque des Baumes où il est l'objet d'un pèlerinage."
(les saints du diocèse de Mende)
Sur le territoire des Gabales, après 535, saint Hilaire, évêque de Mende.


+++++++++++++++++++

Autres Saints et Saintes du Jour

Bienheureux 6 martyrs de la guerre civile
martyrs de la guerre civile espagnole (+ 1936)
Saint Bernard de Calvo
Évêque en Espagne (+ 1243)
Saint Capuan
Évêque de Cahors (+ v. 700)
Saints Chrysante et Darie
Martyrs à Rome (3ème s.)
Dédicace des églises consacrées
Saint Doulchard
ermite (+ 584)
Sainte Engracia
ermite martyre en Espagne (8ème s.)
Saint Enguerrand
Evêque de Metz (+ 791)
Saint Front
Evêque de Périgueux en 74 ou vers le IVe siècle (?)
Saint Gaudence
Evêque de Brescia (+ 410)
Saint Goueznou
ermite puis abbé (+ 675)
Saint Marcellin
Pape (29 ème) de 296 à 304 et martyr (+ 304)
Saint Marnoch
(?)
Saints Martyrios et Marcianos
martyrs à Constantinople (+ 355)
Saint Maur
évêque en Hongrie (+ 1070)
Saint Miniato
martyr à Florence (+ 251)
Saint Prote
(+ 303)
Quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles
catholiques martyrisés en Angleterre et au Pays de Galles entre 1535 et 1679
Sainte Tabitha
Ressuscitée par l'apôtre Pierre (1er s.)
Bienheureux Thaddée MacCarthy
évêque de Cork et de Cloyne en Irlande (+ 1492)
nominis.fr


Razz

avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum