Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Liturgie du 2 Novembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liturgie du 2 Novembre

Message  admin le Ven 2 Nov - 8:16


Jour liturgique : 2 novembre: Commémoration de tous les fidèles défunts
Voici des Textes proposés pour cette liturgie


Psaume : 30 (31), 2-3a, 3bc.6, 11.15

En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
garde-moi d'être humilié pour toujours.
Dans la justice, libère-moi ;
écoute, et viens me délivrer.

Sois le rocher qui m'abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.
En tes mains, je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Deiu de vérité.

Ma vie s'achève dans les larmes,
et mes années, dans les souffrances.
Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,
je dis : « Tu es mon Dieu ! »







Evangile : « Maintenant tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix » (Lc 2, 25-32)
Acclamation : Alléluia. Alléluia. Béni soit le Seigneur notre Dieu : sur ceux qui demeuraient à l'ombre de la mort, il a fait resplendir la lumière. Alléluia. (cf. Lc 1, 68-69.79)
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
Il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C'était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur.
Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple. »

ou (Lc 23,33.39-43)

Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche. L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: «N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous!». Mais l'autre le reprenait, et disait: «Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation? Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce qu'ont mérité nos crimes; mais celui-ci n'a rien fait de mal». Et il dit à Jésus: «Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne». Jésus lui répondit: «Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis».




Commémoration de tous les fidèles défunts

Aujourd'hui, pour que le vêtement blanc reçu dans le baptême se purifie de toute tache, la communauté des croyants offre le Sacrifice eucharistique et d'autres prières de suffrage par ceux qui la mort a appelé à passer du temps à l'éternité. Prier pour les défunts est une bonne œuvre, qui présuppose la foi dans la résurrection des morts, selon ce que l'Écriture Sacrée nous révèle.

Le mois de novembre reçoit sa tonalité propre spirituelle des deux journées avec lesquelles il est ouvert: hier, la solennité de la Toussaint et, aujourd'hui, la commémoration des fidèles défunts. Le mystère de la communion des saints illumine d'une manière particulière ce mois et toute la partie finale de l'année liturgique, en orientant la méditation sur la destination terraine de l'homme à la lumière de la Pâque de Christ.

—La grande famille de l'Église trouve dans ces jours le temps de la grâce que nous vivons en nous joignant au Seigneur et en offrant son Sacrifice rédempteur dans un suffrage des fidèles défunts.



Notre espérance, repose en toi Seigneur!

- Seigneur nous te prions pour chacun et chacune de ceux que nous avons aimés et qui sont morts, nous te prions aussi pour ceux auxquels personne ne pense. Donne-leur la plénitude de bonheur, d’amour et de tendresse qui les comble, et sois l’accomplissement de leur histoire.

-Seigneur, nous qui avons la grâce de croire en ton amour, nous qui avons l’espérance de cette vie plénière où réunis avec ceux que nous aimons, nous te contemplerons face à face, nous te prions pour tous ceux qui se trouvent dans la solitude et le désespoir. Que ton amour se révèle à eux et que l’espérance vienne éclairer leur chemin.

- Seigneur, tu connais notre foi fragile, toujours menacée par le scandale de la souffrance. Tu connais nos moments d’angoisse quand il semble impossible de continuer le chemin. Viens à notre aide, enracine en nous la confiance envers Toi par delà toute souffrance.

- Esprit d’Amour, Tendresse qui lie le Père au Fils et le Fils au Père, apprends-nous à ne pas nous replier sur nous-mêmes. Que notre souffrance nous rende plus attentifs aux autres, plus proches de leurs joies et de leurs peines, ouverts aux grands problèmes du monde.



diverses sources


_________________
avatar
admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liturgie du 2 Novembre

Message  geor-gette le Ven 2 Nov - 8:49


1ère lecture : La vie de tout homme est dans la main de Dieu (Sg 2,23; 3,1-6.9)






Lecture du livre de la Sagesse



Dieu a créé l'homme pour une existence impérissable, il a fait de lui une image de ce qu'il est en lui-même.

La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n'a de prise sur eux.
Celui qui ne réfléchit pas s'est imaginé qu'ils étaient morts ; leur départ de ce monde a passé pour un malheur ; quand ils nous ont quittés, on les croyait anéantis, alors qu'ils sont dans la paix.
Aux yeux des hommes, ils subissaient un châtiment, mais par leur espérance ils avaient déjà l'immortalité.
Ce qu'ils ont eu à souffrir était peu de chose auprès du bonheur dont ils seront comblés, car Dieu les a mis à l'épreuve et les a reconnus dignes de lui.
Comme on passe l'or au feu du creuset, il a éprouvé leur valeur ; comme un sacrifice offert sans réserve, il les a accueillis.
Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront avec lui dans son amour, car il accorde à ses élus grâce et miséricorde.



Psaume : 30 (31), 2-3a, 3bc.6, 11.15

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
garde-moi d'être humilié pour toujours.
Dans la justice, libère-moi ;
écoute, et viens me délivrer.

Sois le rocher qui m'abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.
En tes mains, je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Deiu de vérité.

Ma vie s'achève dans les larmes,
et mes années, dans les souffrances.
Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,
je dis : « Tu es mon Dieu ! »




avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum