Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Saints et Saintes du 9 Novembre

Aller en bas

Saints et Saintes du 9 Novembre

Message  geor-gette le Ven 9 Nov - 18:25


Bouquet spirituel: «Que la paix du Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos coeurs.»
Col. 3, 15




Dédicace de la Basilique du Saint-Sauveur
En l'an 324


L'usage d'avoir des lieux spécialement destinés à la prière et au culte remonte à l'origine du monde. Toutefois, le premier temple consacré au vrai Dieu ne fut bâti que vers l'an 3000 après la création, à Jérusalem, par le roi Salomon. Ce prince en fit la dédicace l'an 3004; la cérémonie dura huit jours, et les Juifs en renouvelèrent chaque année la mémoire. Aux premiers siècles du christianisme, l'Église persécutée ne put bâtir de temples et dut célébrer les divins mystères dans des maisons particulières ou dans les catacombes, sur les tombeaux des martyrs. Mais quand la paix fut donnée aux chrétiens, on vit bientôt surgir de toutes parts des temples magnifiques en l'honneur du seul vrai Dieu, sur les ruines des temples du paganisme.

Le Christ et Sa Croix rendirent Constantin victorieux de son rival Maxence. Ne marchandant pas sa reconnaissance, le grand empereur mit fin aux persécutions sanglantes, donna la liberté à l'Église et promulgua une loi par laquelle il permettait aux chrétiens de bâtir des églises dans tout son empire. Donnant lui-même l'exemple, Constantin fit construire un baptistère en 334, à l'endroit où le pape saint Sylvestre l'avait baptisé. Il fit aussi édifier les somptueuses basiliques de Ste-Croix-de-Jérusalem, réplique de celle du St-Sépulcre, et la basilique St-Pierre qu'il érigea sur le tombeau du prince des apôtres. Le pieux empereur fit également bâtir sur l'emplacement du palais des Laterani, pour servir d'église patriarcale et pontificale, la basilique du Saint-Sauveur, appelé aussi St-Jean de Latran.

Le Pape saint Sylvestre fit, en 324, la dédicace de l'église de Saint-Sauveur, aujourd'hui Saint-Jean-de-Latran, à Rome. En France, l'usage s'est généralisé de célébrer, dans les premiers jours de ce même mois, l'anniversaire de la dédicace de toutes les églises. Cette fête mérite de notre part un respect tout spécial: après la fête de l'Église du Ciel et de l'Église du purgatoire, c'est, en quelque sorte, la fête de l'Église de la terre. L'office de ce jour est d'une beauté remarquable et nous montre dans nos temples, d'après la Sainte Écriture, la maison de la prière, la maison de Dieu, un lieu saint et terrible, une image de la céleste Jérusalem, la porte du Ciel.

Tout, en effet, dans ces saints lieux, est fait pour nous inspirer la plus profonde vénération: les Fonts sacrés du baptême, où nous avons été régénérés; le saint Tribunal, où le pardon divin descend sur nos âmes, à la parole du prêtre; la Chaire de vérité, du haut de laquelle la parole de Dieu se fait entendre; la Table Sainte, où nous recevons le pain des anges; l'Autel, où S'immole l'Agneau qui efface les péchés du monde; le Tabernacle, où réside le Roi immortel des siècles; enfin les croix, les tableaux, les images, les emblèmes religieux qui ornent les murailles. Il n'est pas jusqu'aux pierres de ces édifices vénérables qui ne parlent à nos âmes et ne nous rappellent que nous sommes les pierres vivantes du Temple mystique qui l'Esprit-Saint Lui-même.

Comment se fait-il donc que nos temples soient si déserts, qu'on y entre avec un esprit si mondain, qu'on s'y tienne d'une manière si vulgaire ou si dissipée, qu'on y prie si machinalement, qu'on néglige tant de moyens de salut offerts par Dieu dans ces asiles sacrés? Faisons réparation au Seigneur, et n'oublions jamais la sainteté de nos églises.

Résumé O.D.M.










Saint Théodore
Soldat, Martyr
(† 304)



Saint Théodore, jeune soldat romain, est un des plus célèbres martyrs de l'Orient. Il naquit en Syrie, à la fin du IIIe siècle; il ne faut pas le confondre avec un autre Théodore, vieux soldat et martyr, dont la fête arrive le 7 février. Théodore faisait partie d'une légion romaine qui avait établi son quartier d'hiver dans la ville d'Amasia, où les édits persécuteurs étaient exécutés sévèrement.

Le jeune soldat, plein de l'amour de Jésus-Christ, dédaigna, malgré le péril, de cacher sa foi, et, au contraire, il se fit une gloire de la professer publiquement; aussi fut-il présenté comme chrétien au tribun de sa légion. Celui-ci lui demanda comment il osait professer une religion proscrite sous peine de mort: "Je ne connais point vos idoles, répondit-il; j'adore Jésus-Christ, Fils unique de mon Dieu. Je vous abandonne mon corps; vous pouvez le déchirer, le mettre en pièces, le livrer aux flammes. Si mes discours vous offensent, coupez-moi la langue. Dès que Dieu l'exige, je suis prêt à faire le sacrifice de chacun de mes membres." Le tribun et les juges, affectant d'être touchés de compassion pour sa jeunesse, se contentèrent de le menacer et le laissèrent en liberté.

Théodore ne songea qu'à gagner des âmes à Jésus-Christ, à fortifier les autres confesseurs de la foi et à les animer au martyre; il poussa même le courage jusqu'à mettre le feu au temple de la déesse Cybèle. Ce fut en vain qu'on essaya de lui faire exprimer quelques regrets à ce sujet: il brava toutes les menaces, comme il se rit de toutes les promesses. Il fut alors fouetté très cruellement et enfermé dans un cachot, sans nourriture, pour y mourir de faim. La nuit, le Sauveur vint le visiter, lui promit de le nourrir d'un aliment invisible et le fortifia pour le dernier combat. Cette visite donna à Théodore tant de joie, qu'il se mit à chanter les louanges de Dieu, et des Anges vêtus de blanc vinrent unir leurs voix à la sienne. Les geôliers et les gardes, le juge lui-même, furent témoins du miracle sans se convertir. On lui fit alors de belles promesses, et on lui dit que, s'il feignait seulement la moindre soumission, on le mettrait en liberté. Ayant répondu à ces nouvelles sollicitations avec une fermeté invincible, Théodore est alors déchiré avec des crochets de fer, on lui brûle les côtes avec des torches ardentes, puis on le condamne à être brûlé vif. Le vaillant soldat, placé sur le bûcher, se munit du signe de la Croix, et bientôt sa belle âme s'envola au Ciel.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Re: Saints et Saintes du 9 Novembre

Message  geor-gette le Ven 9 Nov - 18:58




Saints et Saintes du jour


Dédicace de la Basilique du Latran

basilique saint Jean de Latran, à Rome

Eglise cathédrale de l'évêque de Rome, elle est à ce titre, "mère et tête de toutes les églises" du monde chrétien. Elle fut édifiée par l'empereur Constantin, vers 324, peu après la fin des grandes persécutions, à côté du palais des "Laterani" une grande famille romaine. Cinq conciles y tinrent leurs assises.
Fête de la dédicace de la basilique du Latran, construite en l’honneur du Christ Sauveur par l’empereur Constantin, comme siège de l’évêque de Rome. La célébration de son anniversaire est, dans toute l’Église latine, un signe de dilection(*) et d’unité avec le siège de Pierre.
(*)la
dilection est un terme de dévotion qui signifie: tendresse, amour, charité.



++++++++++++++++++++++++++++



Saint Théodore

Soldat, martyr à Euchaïta, dans le Pont (+ 304)

martyr à Amasée en Turquie d'Asie. Soldat romain, il fut décapité en raison de sa foi. Sa vie, déjà exemplaire, fut embellie avec le temps. On lui attribua l'exploit d'avoir mis à mort un dragon, comme saint Georges et saint Dimitri.
Tous trois d'ailleurs sont les "trois grands soldats martyrs" des Orientaux.
"Théodore, soldat romain, né en Syrie vers l’an 270, se convertit au christianisme, et ameutant la foule par ses prédications, fit mettre le feu au temple de Cybile qui fut complètement détruit. L’empereur Dioclétien le fit enfermer aussitôt à Amaséa, ville de la province du Pont en Asie Mineure. Une nuit, garrotté étroitement dans sa prison et gardé à vue, le gouverneur vint l’interroger une dernière fois avant de le livrer au supplice.
Le seigneur lui apparut dans la prison au milieu d’un nuage entouré de deux anges portant, l’un une couronne et l’autre la palme des martyrs. Saint Théodore fut exécuté et eut la tête tranchée, le 9 novembre de l’an 301."
(sources:
Soixante et onzièmes ostensions septennales de Saint-Junien -Haute-Vienne- en 2009)

++++++++++++++++++++++++++++




Autres Saints et Saintes du Jour



Saint Agrippin de Naples
évêque de Naples (3ème s.)

Saint Alexandre
Martyr dans la région de Thessalonique (4ème s.)

Saint Bénen
archevêque d'Armagh en Irlande (+ v. 474)

Bienheureuse Carmen de l'Enfant Jésus
fondatrice de la congrégation des soeurs des sacrés coeurs (+ 1899)

Saint Clément
Consul et martyr. (+ 89)

Bienheureuse Elisabeth de la Trinité
Elisabeth Catez, carmélite française (+ 1906)

Saintes Eustolia et Sopatra
moniales à Constantinople (+ v. 600)

Saint Euthyme
moine fondateur (+ 950)

Bienheureux Gabriel Feretti
prêtre franciscain (+ 1456)

Saint Georges de Lodève
Evêque de Lodève (+ v. 870)

Bienheureux Georges Napper
prêtre et martyr en Angleterre (+ 1610)

Bienheureux Grâce de Catharo
religieux augustin (+ 1508)

Bienheureuse Hélène de Hongrie
(+ 1270)

Bienheureux Henri Hlebowicz
prêtre de Vilnius et martyr (+ 1941)

Saint Jean Colobos
Père du désert de Scété en Egypte (4ème s.)

Bienheureuse Jeanne de Signa
solitaire en Toscane (+ 1307)

Bienheureux Louis Morbioli
pénitent à Bologne (+ 1485)

Bienheureux Luigi & Maria
père et mère de famille (20ème s.)

Sainte Matrone
(5ème s.)

Saint Montan
Dans les montagnes du Vivarais au sud de la France (4ème s.)

Saint Nectaire d'Egine
Moine en Grèce (+ 1920)

Saints Onésiphore et Porphyre
(+ 290)

Saint Pabon
(+ 510)

Saint Syméon le Métaphraste
Hagiographe byzantin (10ème s.)

Sainte Thomaïs
(10ème s.)

Saint Ursin
Premier évêque de Bourges (3ème s.)

Saint Vanne
évêque de Verdun (+ v. 525)

nominis.fr

avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum