Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Notre-Dame de Bikfaya, sanctuaire du recueillement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notre-Dame de Bikfaya, sanctuaire du recueillement

Message  Marie alice le Jeu 11 Avr - 8:45




11
avril – Italie : Madonna Bambino di Brindisi (1598) - Incendie de la
Cathédrale de Turin et sauvetage miraculeux du Linceul (1997)



Notre-Dame de Bikfaya, sanctuaire du recueillement

Au Liban Notre-Dame de Bikfaya est le sanctuaire du recueillement. C'est le vœu du peuple qui l'y appela.

En 1837, le Père Estève, missionnaire jésuite, qui venait de bâtir à
Bikfaya une église, voulut l'inaugurer solennellement. Il y entra
portant un tableau de saint François Régis ; arrivé à l'autel, il allait
l'y déposer lorsque les fidèles réunis se mirent à chanter : « Salut à
toi, Vierge Marie ! » Surpris le Père hésite, puis croit reconnaître
dans la voix du peuple, la voix de Dieu, repousse doucement le saint
vers un coin de l'autel et place au centre une image de la Vierge,
apportée par lui de Rome.

Depuis dans cette même église, une petite chapelle a été réservée à
cette image comme pour la soustraire à l'agitation des grandes
cérémonies et en faire le refuge des âmes qui éprouvent le besoin d'une
piété plus intérieure.

La Vierge est là dans la discrète clarté de sa niche toute simple,
les mains jointes, les yeux presque clos, Notre-Dame de la Délivrance.
Qu'importe son origine ! Réplique d'un Sasso-Ferrato de Venise ou de
Milan ? Qu'importe même l'imperfection de son dessin ou la rudesse de
ses imitations ! Elle n'est qu'un signe, qu'un souvenir, elle est
l'image de Notre-Dame, une image qui nous livre son âme bénie sous un
seul aspect : celui du recueillement.

Point de couronne, point d'habits somptueux ; c'est une paysanne
coiffée d'un fichu de laine. Elle ne nous présente pas son divin Fils,
quoique nous sentions sa présence. Elle ne pleure pas, elle ne sourit
pas, elle prie. C'est une « orante », une recueillie, et la douceur de
son visage n'est que le reflet de sa prière.

A bien contempler ses yeux baissés, on comprend le caractère très
spécial de son sanctuaire et de son attirance. Bikfaya ne sera jamais un
pèlerinage de foules ; Marie n'y fera pas des miracles éclatants, mais
elle enseignera, silencieuse et calme, l'art de se recueillir et de
parler à Dieu. Ainsi elle « délivrera » du plus grand des maux, la vaine
agitation du monde, le tumulte des passions.

avatar
Marie alice
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum