Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit
"Gardons nos lampes allumées"...Voici l'époux qui vient! Allons à la rencontre du Christ , le Seigneur! (Mt 25,6)
Des Liens Utiles

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


Flux RSS



Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Au quotidien sous le souffle du Saint Esprit sur votre site de social bookmarking


Liturgie du 22 Décembre "« Le Magnificat » "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liturgie du 22 Décembre "« Le Magnificat » "

Message  elydia le Sam 22 Déc - 3:02




Evangile selon St Luc 1, 46-56
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race à jamais. »

Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle.


Dans ton voyage vers Bethléem, montée sur un âne, tu médites, Maman
Marie, toi qui portes Jésus. Rends mon cœur semblable au tien, à ton
cœur si uni au cœur miséricordieux de notre Dieu.






avatar
elydia
modération
modération


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liturgie du 22 Décembre "« Le Magnificat » "

Message  elydia le Sam 22 Déc - 3:12



Ce Magnificat est une fenêtre qui s’ouvre sur le cœur de Marie.
Et nous y contemplons un chant à la miséricorde du Seigneur qui est pour
tous et pour toujours. C’est un chant qui peut s’exprimer de bien des
manières, comme c’est le cas si simple de Claire : un jour elle doit
être prise en photo en posant seule. Elle n’aime pas ça, ou alors que ce
soit des photos spontanées, ou avec d’autres.
Elle est donc embêtée et mal à l’aise…
Juste avant le flash, le photographe lui glisse :
« Souris, Dieu t’aime ! »
Effet immédiat non contrôlé: Claire sourit.
Qui n’est pas concerné par ce « Dieu t’aime ! » ?
Qui ne trouve pas sa place dans le cœur de Dieu ?

Absolument personne.
Oui, cette miséricorde qui s’étend d’âge en âge est infinie,
sans limite. Elle est pour tous, même le pire des scélérats. Parce que,
quel que soit le scélérat que nous soyons, le cœur de Dieu brûle du
désir de nous serrer contre Lui. Rien ne peut L’empêcher de nous
aimer. Il ne veut pas la mort du méchant, Il entend le cri du
malheureux, Il élève les humbles, Il comble de biens les affamés.
Chacun de nous est un mendiant de cette miséricorde du Bon Dieu et, en
même temps, un récipient comblé de cet amour, dans la mesure où nous
voulons bien le recevoir.

Si nous ouvrons une fenêtre de notre cœur, ne
sortira-t-il pas aussi un chant à la miséricorde ?




Jésus, visage du Père, Dieu de miséricorde, je T’adore. Je voudrais me
plonger dans Ta miséricorde infinie. Par elle je m’abandonne à Toi comme
la Sainte Vierge Marie, que Tu as comblée parce qu’elle s’est
abandonnée entre Tes mains.

regnumchristi.fr




avatar
elydia
modération
modération


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liturgie du 22 Décembre "« Le Magnificat » "

Message  geor-gette le Sam 22 Déc - 19:21

1ère lecture : Anne rend grâce pour la naissance de son fils Samuel (1 S 1, 24-28; 2, 1a)





Lecture du premier livre de Samuel
Lorsque Samuel eut été sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la maison du Seigneur, à Silo ; elle avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin.
On offrit le taureau en sacrifice, et on présenta l'enfant au prêtre Éli.
Anne lui dit alors : « Écoute-moi, mon seigneur, je t'en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi en priant le Seigneur. C'est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l'a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur. Il demeurera donné au Seigneur tous les jours de sa vie. »
Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur, et Anne fit cette prière :

cantique : (1 S 2, 1, 4-5ab, 6-7, 8abcd)

Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
mon front s'est relevé grâce à mon Dieu !
Face à mes ennemis, s'ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de ta victoire !

L'arc des forts sera brisé,
mais le faible se revêt de vigueur.
Les plus comblés s'embauchent pour du pain,
et les affamés se reposent.

Le Seigneur fait mourir et vivre ;
il fait descendre à l'abîme et en ramène.
Le Seigneur rend pauvre et riche ;
il abaisse et il élève.

De la poussière il relève le faible,
il retire le pauvre et la cendre
pour qu'il siège parmi les princes
et reçoive un trône de gloire.


avatar
geor-gette
service
service


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liturgie du 22 Décembre "« Le Magnificat » "

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum